L’eau potable de St Georges de Commiers

Sources, captages et réservoirs

Historiquement, sur la commune, l’eau potable provient de sources de montagne canalisée dans 3 captages :

  1. Sert Girod
  2. La Baume
  3. Les Chauvets

Ces captages ont été créés dans les années 1970. L’origine des sources est inconnue malgré de nombreuses études hydrogéologiques commandées par la commune ce qui pose problème quant à la prévision de l’évolution de la ressource.

Deux réservoirs recueillent ces eaux captées : Les Chauvets (300m3) et La Baume (m3), dans lesquels sont réalisées les opérations de traitement de l’eau, à savoir, l’ajout de chlore. Cette eau est donc potable mais elle souffre naturellement d’une assez forte dureté (70°F) et d’une grande teneur en sulfates (500 mg/l), ce qui fait qu’elle est déconseillée par l’Agence régionale de santé (ARS) aux populations vulnérables : les nourrissons et les femmes enceintes.

Le réservoir des Chauvets alimente le secteur de St Georges alors que celui la Baume alimente celui de St Pierre.

Quelques termes techniques :

  • Du captage au réservoir = réseau d’adduction
  • Du réservoir aux habitations = réseau de distribution

Tous ces réseaux représentent plusieurs mètres de tuyaux enfouis.

La distribution est gravitaire c’est-à-dire que l’eau du sol s’écoule sous l’action de la gravité et de la pression ; il n’y a pas de système de pompe dans nos montagnes.

Chaque année, se sont plusieurs m3 prélevés en tout sur la commune pour plusieurs m3 consommés. La différence s’explique par des fuites sur les réseaux d’adduction et de distribution.

Une compétence de la Métro

Depuis 2014, c’est Grenoble Alpes Métropole qui a la compétence sur l’eau potable (comme pour les eaux usées).

En effet, la Métro a la responsabilité de l’ensemble du cycle de l’eau : la protection des ressources, le captage de l’eau dans les sources, son acheminement jusqu’aux logements et bien sûr la maîtrise de sa qualité.

D’ici 2025 : Les habitants des communes de Saint-Georges-de-Commiers et Notre-Dame-de-Commiers pourront disposer d’une ressource plus qualitative et sûre provenant des nappes souterraines du Drac et de la Romanche. Cette eau, non traitée, est naturellement filtrée par les alluvions (dépôts de cailloux, sables, boues).

Bon à savoir : Aujourd’hui, les travaux sur l’eau potable et l’assainissement sont payés par une enveloppe globale à l’échelle métropolitaine, donc les travaux n’impactent pas le prix des abonnements. De ce fait, ce ne sont pas les habitants d’une commune qui financent eux seuls le coût des travaux réalisés sur leur commune.

Informations pratiques

Pour contacter l’accueil des abonnés de l’eau potable :

  • Composez le 04 85 59 50 00 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h
  • Ou Rendez-vous sur place dans l’accueil eau potable : 43 avenue du Maquis de l’Oisans 38800 Le Pont de Claix du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

Pour vous abonner, consulter et payer vos factures, ou transmettre votre relevé de compteur, rdv sur l’agence en ligne de la Métro (premier bouton ci-dessous).